09/07/2010

53e anniversaire de la route de l'Unité Préservation des valeurs intrinsèques du patriotisme

Le 53e anniversaire de la route de l'Unité (Al-Wahda), représente une occasion pour préserver les valeurs intrinsèques du patriotisme et rendre un vibrant hommage à une jeunesse marocaine qui avait contribué à l'édification d'un Maroc moderne et démocratique, a affirmé le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération, Mustapha El Ktiri.
S'exprimant lors d'un meeting organisé lundi à la commune rurale de Zrizer (province de Taounate) à l'occasion du 53e anniversaire du coup d'envoi des travaux de réalisation de la route Al Wahda, M. El Ktiri a souligné que cet événement glorieux représente «une école de nationalisme», rappelant que ce vaste chantier lancé au lendemain de l'indépendance par le regretté souverain Mohammed V, a réuni, à l'époque (juillet-octobre 1957), quelque 12.000 jeunes marocains issus de différentes régions du Royaume, à leur tête le regretté souverain, feu S.M. Hassan II, alors Prince Héritier.

Et d'ajouter que la participation massive de ces jeunes nationalistes a donné un bel exemple d'un prodigieux élan de mobilisation des Marocains qui ont réussi à relever un défi historique en faisant preuve d'abnégation, du patriotisme et d'attachement aux valeurs sacrées de la Nation.

M. El Ktiri a, également, rappelé les grandes lignes du discours prononcé à cette occasion le 15 juin 1957 à Marrakech par feu S.M. Mohammed V, faisant savoir que ce grand chantier de l'époque s'inscrit dans le cadre des grands projets décidés pour consolider l'unité entre le Nord et le Sud du Royaume.

Il a par ailleurs souligné que le Maroc est entré de plain-pied dans une nouvelle ère, marquée par le lancement de grands chantiers visant à réaliser le progrès et le modernisme et prémunir la transition démocratique.

M. El Ktiri a, d'autre part, mis l'accent sur l'importance crucial du projet d'autonomie des provinces du Sud, qui préconise le règlement définitif au conflit artificiel du Sahara marocain, dans une démarche démocratique civilisée et moderne.

M. El Ktiri a saisi l'occasion pour mettre en exergue les sacrifices consentis par les populations de la ville de Taouante et des différentes régions du Nord du Royaume pour le recouvrement de l'indépendance du pays.

Ce meeting qui s'est déroulé en présence notamment du gouverneur de la province de Taouante, Mohamed Fettal, ainsi que de plusieurs membres de la famille de la résistance, d'élus, de représentants d'organisations de la société civile et d'autres personnalités civiles et militaires, a été rehaussé par un vibrant hommage qui a été rendu à une vingtaine de résistants de la région.

Des aides sociales et financières ont été également remises, à cette occasion, aux membres de la famille de la résistance de la région.

A Ghefssay (50 Km de Taounate), le haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a, à cette occasion, procédé à la pose de la première pierre d'un musée local avec un coût global de plus de 1 million de dirhams. Ce projet est financé par l'INDH, la commune de Ghefssay, le Conseil provincial de Taounate et le haut commissariat.

Au terme de ce meeting, il a été procédé également à Ghefssay à la levée du voile couvrant la plaque commémorative portant le nom de «Al Ghadira Zarka», un lieu où les résistants de la région ont mené une bataille au service de la défense de la souveraineté nationale.
Par MAP